Calvitie : tout savoir sur la perte de cheveux

La calvitie, que l’on nomme également alopécie, se traduit par la perte totale ou partielle de cheveux. Touchant 10 millions de français, se sont principalement les hommes qui sont concernés par la chute de cheveux. Les causes, les formes ou encore les solutions pour lutter contre la calvitie seront les points abordés dans ce blog, spécialisé dans l’alopécie.

Quelles sont les formes d’alopécie ?

La calvitie, que l’on nomme aussi alopécie, se caractérise par une perte de cheveux plus ou moins importante, pouvant aller jusqu’à leur disparition. On différencie plusieurs formes de calvitie, qui seront détaillées dans le blog de vos cheveux, à savoir :

  • L’alopécie androgénétique, l’une des plus courantes. Elle se traduit par une perte de cheveux progressive. Sa cause est génétique, et s’explique par une trop grande sensibilité aux hormones mâles. 
  • La calvitie diffuse, qui est chronique. Elle touche principalement les personnes sensibles au stress ou qui ont une mauvaise hygiène de vie en général. L’accouchement, la radiothérapie ou encore la chimiothérapie sont aussi des causes de cette forme d’alopécie. 
  • La calvitie de traction, appelée aussi calvitie de chignon, dont la cause est généralement une port trop régulier d’accessoires trop serrés dans les cheveux. Elle disparaît avec le temps si la traction cesse, bien qu’il faille s’armer de patience. 
  • L’alopécie circonscrite, également appelée pelade, se traduit par une perte de cheveux localisée. Le stress, la prise de médicament ou encore la maladie peuvent être la cause de cette calvitie. 
  • La trichotillomanie, qui est une calvitie due à la maladie. La personne atteinte s’arrache les cheveux jusqu’à ce que ceux-ci cassent. Cette alopécie est généralement remarquée chez des sujets jeunes.

Qui est concerné par la calvitie ? 

Ce sont en tout 13% des français qui sont atteint d’alopécie. La calvitie peut toucher tant les hommes que les femmes, bien qu’elle le fasse de manière inégale. On considère en effet qu’un homme sur trois sera atteint d’alopécie, contre seulement 2% des femmes. Bien sûr, le pourcentage de personnes touchées par la perte de cheveux évolue en fonction de l’âge. 25% des hommes de 25 ans sont concernés par la calvitie, contre 50% à l’âge de 50 ans. Selon la forme de calvitie, la perte de cheveux peut se déclarer plus ou moins tôt. L’alopécie androgénétique peut par exemple débuter à l’âge adulte, voire même à la fin de l’adolescence selon les personnes. De manière générale, plus elle est décelée à un jeune âge, et plus elle a le risque d’être sévère. Certaines études ont également montré que la calvitie est présente de manière inégale selon les ethnies, dont les plus touchées seraient les personnes d’origine caucasienne. 

Quelles sont les causes de la calvitie ? 

Il existe de nombreux facteur environnementaux et héréditaires qui sont en cause de l’alopécie, tant chez l’homme que chez la femme, dont : 

  •  Une fatigue trop intense, nommée aussi asthénie, peut être un facteur de perte de cheveux, 
  • Un stress trop important et durable, 
  • Un choc psychologique
  •  Une mauvaise alimentation : alimentation déséquilibrée ou régime amaigrissant, 
  • Certains médicaments, problèmes de santé ou affections cutanées
  • L’origine de la perte de cheveux peut aussi être héréditaire.

Ainsi, pour prévenir de la calvitie, tant qu’elle n’est pas déclarée à cause d’un problème héréditaire ou hormonal, il est important d’avoir une bonne hygiène de vie. Pour réduire les facteurs d’alopécie, il est notamment conseillé de se coucher tôt le soir, et à heures régulières, de dormir au moins 7 heures par jour et d’avoir une alimentation saine et équilibrée. 

Comment lutter contre la perte de cheveux ? 

Il existe divers types de traitements qui permettent de lutter contre la calvitie, qui peuvent être chirurgicaux ou médicamenteux. 3 techniques chirurgicales permettent de se faire greffer les cheveux, dont la plus ancienne est la greffe FUT, appelée aussi prélèvement par bandelette. Durant l’intervention, les cheveux sont récupérés à l’arrière du crâne pour être placés dans la zone d’alopécie. La technique FUE, quant à elle, permet de prélever les cheveux directement à la racine à l’aide d’un micro “punch”. Enfin, la technique DHI est la plus efficace, puisqu’elle permet une survie de 90% des cheveux implantés dans la zone de calvitie. Elle permet de prendre des bulbes et de les réimplanter les greffons de sorte à ce que l’implantation capillaire se fasse de manière naturelle. Pour ce qui est de la solution médicamenteuse pour lutter contre l’alopécie, ils se présentent sous forme de comprimé ou de lotion, prescrit sur ordonnance par un médecin spécialisé. Cependant, il faut attendre 3 mois avant que les premiers résultats de ces traitements commencent à faire effet, pour qu’ils empêchent la chute de cheveux, et permettent la repousse dans certains cas. Enfin, il existe des méthodes naturelles pour freiner la chute de cheveux, comme le vinaigre de pomme, ou encore l’aloe vera, bien que ceux-ci n’aient aucune preuve scientifique de leurs bienfaits.  

Les derniers articles mis en ligne sur vos cheveux